Atelier “Mondes arabes” 8ème Congrès de la Société européenne de littérature comparée (SELC/ESCL), Lille 2019 (26 au 30 août)

Transmettre l’arabe en France : connaissances, fantasmes, représentations

mardi 27 août, MESHS, salle 2,  16h15-18h15

Les études des représentations littéraires du monde arabo-musulman ont largement contribué à repenser les rapports idéologiques entre l’Europe occidentale et le monde arabe. Ces représentations qui reposent souvent sur des fantasmes créés et entretenus par certains textes littéraires s’accompagnent, du moins en France, d’une forme de libido sciendi que les approximations des représentations collectives ont tendance à effacer. L’antériorité des rapports scientifiques avec le monde arabe, la circulation des textes, l’apprentissage même de la langue voire de la culture musulmane qui l’entoure prouvent qu’il est nécessaire d’élargir ce premier champ d’étude et d’intégrer aux problématiques comparatistes des documents moins strictement littéraires afin de rendre compte de cette réalité. L’atelier se propose d’étudier plusieurs exemples de ces transferts très informés afin de rendre compte de ce que la France connaît du monde arabo-musulman avant même l’Orientalisme et comment ces connaissances anciennes comme ces rapports étroits l’ont, eux aussi, informé.

Axes d’étude :

  • Apprentissage / enseignement de l’arabe
  • Traductions et éditions de textes arabes
  • Voyages, récits, représentations
  • Liens diplomatiques et scientifiques
  • Echanges Réceptions et influences de ces « savoirs » dans le domaine des arts et des Belles-Lettres

communications:

  • Emilie Picherot, “Postel arabisant”
  • Carole Boidin, “Une anthologie française de poésie arabe en 1660: traduction, appropriation, distinction”
  • Eve de Dampierre-Noiray, “Transmettre l’oeuvre de Mahmoud Darwich”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.